Bibliographie et illustrations de Jean Camberoque

11 06 2007

Les dames de compagnie

 

Jean Camberoque était un artiste prolifique. Ses peintures, sculptures, dessins… sont en cours de recensement. Ici ne sont recensés que les ouvrages illustrés par l’artiste, ainsi que les publications qui parlent de son oeuvre.

 

* Bibliographie consacrée à l’oeuvre de Jean Camberoque :

« Camberoque, paysages du Languedoc Roussillon », Editions Loubatières, 1993
Avant-propos de Joë BOUSQUET et textes :  »Les mêmes terres, le même cœur » d’Arthur CONTE,  »Surréalité d’un peintre » de Jean-Pierre RQQUES. 35 reproductions de tableaux de Jean Camberoque en couleur

« Carcassonne : Camberoque /Marti », Editions Loubatières, 1992
30 dessins de Jean Camberoque représentant Carcassonne
Textes de Claude MARTI

 

* Ouvrages mentionnant son oeuvre :

« Le Midi des Peintres » par Pierre CABANNE, éditions Hachette

« Joë Bousquet » par S.ANDRE et G.MASSAT, collection Poètes d’Aujourd’hui, éditions Seghers

« En Languedoc » par Jean LEBRAU, La Nouvelle Revue des Deux Mondes

« Camberoque chez Goya » par Charles COURRIERE, éditions Aude Magazine

Concert interrompu

* Illustrations de livres par l’artiste :

Joë BOUSQUET « Le Meneur de Lune », éditions J.-P. Janin

Michel MAURETTE « La Crue », éditions l’Amitié par le Livre

Michel MAURETTE « L’enfant des loups », éditions l’Amitié par le Livre

Jean LEBRAU « Poèmes », éditions Subervie

Graham GREENE « Deux cœurs sensibles » Nouvelle, Le Figaro littéraire

Pierre GASCAR « Ce drôle d’oiseau » Nouvelle, Le Figaro littéraire

Yves GANDON « Don Giovanni » Nouvelle, Le Figaro littéraire

Georges GUILLE « Des vies de chiens » Contes, éditions de la Table Rondes

Pierre LOUBIERE Poèmes, éditions Subervie

Pierre GOUGAUD « Grand-mère m’a raconté », éditions Verdier

Gaston MASSAT « Bestiaire d’amour », éditions Verdier

Prosper MONTAGNE « Le Festin occitan », éditions de l’Atelier du Gué et Jacques Brémond

Revue LOESS Dessins n°9 et n°16/17

Joë BOUSQUET« Papillon de neige » éditions Verdier

« Un amour couleur de thé », éditions Verdier

Portrait, éditions Albin Michel

Portrait, éditions Gallimard

Dessins, éditions Pierre Seghers

* Salons :

Sociétaire des Salons d’Automne et de la Société Nationale des Beaux-Arts de Paris


Actions

Informations



5 réponses à “Bibliographie et illustrations de Jean Camberoque”

  1. 23 09 2016
    Martine Garceau (16:10:38) :

    Bonjour
    j’ai par hasard trouvé un dessin signé Camberoque il s’agit d’une sanguine nommée le concert dans la cité.
    Pourriez vous me dire ce que vaut ce dessin ?
    Merci

  2. 12 10 2011
    Annie Chalmeton (09:55:04) :

    suite…
    je viens de lire sur votre blog que la sculpture beton de ma rue fait 4m X 17m!! Wouahhh!
    Venez la voir et surtout demandons à ce qu’elle soit protégée: stationnement interdit à son niveau et signature de l’oeuvre! merci
    DEpuis 16 ans, j’y pense! je l’ai signalée aux differentes municipalités …. Annie Chalmeton Narbonne

  3. 12 10 2011
    Annie Chalmeton (09:43:26) :

    Bonjour, J’habite une rue de Narbonne, longé par un bâtiment exEDF? qui propose aux passants une oeuvre monumentale (3mX 10m ou +) de Jean Camberoque! on reconnait bien son trait sur cette « fresque » que j’admire au quotidien! je ne sais de qui dépend ce batiment sur lequel l’oeuvre est exposée , en danger car gaz d’echappement des voiture parkées!aujourd’hui s’installe un chantier (10 arbres abattus…) Une plaque portant son nom pourrait y être apposée? C’est Jean qui m’a signalé cette oeuvre lorsque j’ai dit habiter « rue Guiraut Riquier » lors d’une rencontre à Villar en Vals chez son ami Joseph Delteil! Annie

  4. 25 09 2010
    jamino (10:11:51) :

    Bonjour
    merci pour votre blog qui est très sympathique….

    Dernière publication sur Réseau Echanges Réciproques de Savoir Clermont Ferrand "RERS" : Sorties Philo au Mercure

  5. 9 01 2010
    Poirrier Desplans Marie Christine (23:10:20) :

    J ai toujours adore les peintures et tout ce qu a fait Monsieur Jean Camberoque. Lorsque je prends le train pour Paris où j habite je découvre encore des détails qui m avaient échappé dans cette superbe fresque installée en gare de Carcassonne J ai toujours une pensée émue en passant rue Antoine Marty devant la maison natale de ce grand peintre que je regrette de ne pas avoir rencontré. Marie Christine Poirrier Desplans. Professeur des écoles a Paris 13′.

Laisser un commentaire




Catz - Artiste peintre |
LE MINCHA |
Nicole LE MEUR, Artiste Pei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie paola art
| Galerija10m2.sarajevo
| zeloner