L’atelier de la rue de Lorraine 1963

6032019

L’atelier de céramique de la rue de Lorraine, pris en photo vers 1963.

On y voit Geneviève Duboul, Jean et Charles Camberoque.

Atelier JC 1963809




Jean et Yvonne Camberoque font du cinoch

31012019

La fiancée des ténèbres film de Serge de Poligny

La fiancée des ténèbresA Carcassonne, un ancien instituteur octogénaire recherche dans de vieux manuscrits le moyen d’accéder au lieu secret des Cathares.

Il espère ainsi faire renaître leur religion. Il a pour assistante une jeune fille qu’il a recueillie.

Elle se croit victime d’une malédiction qui l’empêche d’aimer. Roland, un jeune compositeur en mal d’inspiration, est attirée par elle…

Adaptation d’une nouvelle de Gaston Bonheur « La mort ne reçoit que sur rendez-vous » publiée en 1943.

 La fiancée des ténèbres illustre bien cette vogue du cinéma français sous l’Occupation pour les films fantastiques, sujets que l’on pouvait tourner sans crainte de sanctions.

Il s’agit ici de faire revivre la légende cathare des Albigeois.

Le tournage fut rendu difficile par le manque de moyens et la surveillance constante d’un officier allemand.

On ne peut s’empêcher d’avoir l’impression que le résultat aurait pu être bien supérieur.

Néanmoins, le film reste assez fort ; il parvient à distiller une certaine atmosphère qui nous rappelle celle des Visiteurs du Soir ou des films de Cocteau (1).

Sorti après la Libération, La fiancée des ténèbres fut mal compris, toute la partie idyllique se déroulant à Tournebelle fut, semble t-il, plutôt mal perçue.

Le film reste, assez injustement, aujourd’hui méconnu.

Acteurs: Pierre Richard-WillmJany HoltÉdouard DelmontFernand CharpinPalauRobert DhérySimone Valère

Voir la fiche du film et la filmographie de Serge de Poligny sur le site IMDB.

Remarque : Jean Anouilh aurait participé à l’écriture de La fiancée des ténèbres pour une scène d’amour entre Sylvie et Roland.

J-et-Y-Camberoque-dans-le-film-la-Fiancée-des-ténèbres

Yvonne et Jean Camberoque dans une scène de bal tournée au « Grougnou », près du Pont Rouge.

La Fiancée des ténèbres (article de Télérama)

Télérama :  On aime beaucoup

La critique par Jacques Siclier

 Genre : conte ésotérique.

Roland Samblaca, pianiste-compositeur, revient à Carcassonne avec sa femme, sa soeur et son jeune fils. Il rencontre une jeune fille vêtue de noir, aux allures mystérieuses…

Du courant fantastique qui traversa le cinéma français pendant l’Occupation, ce film est le plus original, puisqu’il traite de survivances de l’hérésie cathare des albigeois.

Le retour à des sources culturelles, religieuses et historiques de l’Occitanie était alors tout à fait insolite.

Les scènes d’intérieur ont souffert des coupures d’électricité, de l’aspect assez étriqué des décors, et sont, de fait, en rupture de style avec les superbes séquences de Carcassonne.

Celle de la cathédrale souterraine, avec ses stalactites formant des tuyaux d’orgue, est impressionnante, les scènes champêtres de Tournebelle introduisent une lumineuse parenthèse onirique.

Et Jany Holt est une extraordinaire actrice inspirée, auprès de laquelle Pierre Richard-Willm tint son meilleur rôle.

Accueilli à sa sortie tardive, en mars 1945, par une incompréhension à peu près générale, La Fiancée des ténèbres s’est imposé depuis comme une sorte de chef-d’oeuvre initiatique.

 

YC-Fiancée-des-ténèbres

Yvonne Camberoque au second plan, dans la scène du bal devant l’entrée du « Grougou » dont la porte reste encore visible.

film-La-Fiancé-des-ténèbres

Dans la nouvelle de Gaston Bonheur « La mort ne reçoit que sur rendez-vous » publiée en 1943 et dont le film est une adaptation.

Gaston Bonheur s’est inspiré de personnalités Carcassonnaises,  de Joe Bousquet en passant par René Nelli, que les initiés reconnaitront. 

 

Ce film a été re-édité il y a quelques années par Gaumont dans une collection en DVD

 




Sculptures en béton à Nîmes

18012019

Sculpture en béton dans un collège de Nîmes

Béton-Nimes-642

Vers 1968 Jean Camberoque a réalisé deux sculptures en béton à l’entrée d’un collège de Nîmes.

Béton-Nimes-détail

Mur de gauche, détail.

Béton-Nimes-détail-641

Mur de droite, détail.

Béton-Nimes-638

Après décoffrage du moule en bois, Jean Camberoque travaillait les matières avec un marteau électrique…

Béton-Nimes-CC-

Charles Camberoque, son fils l’assistait dans cette tache.

Béton-Nimes-637

Béton-Nimes-JC-

Béton-Nimes-636

 

 







Catz - Artiste peintre |
LE MINCHA |
Nicole LE MEUR, Artiste Pei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie paola art
| Galerija10m2.sarajevo
| zeloner