• Accueil
  • > Recherche : camberoque peintre

Le poète Gaston Massat aurait eu 100 ans !

18072009

C’était un ami de Jean Camberoque. Gaston Massat, poète originaire de Saint Girons en Ariège, aurait eu 100 ans cette année !

Pour lui rendre hommage, la ville de Saint-Girons organise une exposition dans les caves du Château des Vicomtes, du 16 juillet au 20 août 2009 : Peintres Amis de Gaston Massat et divers documents, lettres et ouvrages le concernant.

Le vernissage de cette exposition aura lieu le jeudi 16 juillet 2009 à 18h00 devant les caves du Château des Vicomtes, avec la présentation du recueil de l’oeuvre poétique de Gaston Massat édité à cette occasion. Une soirée poétique suivra dans le Salon d’Honneur de la Mairie de Saint-Girons à 21h00

 

Sirene,1981




« Notre style est fait de nos limites »

30062007

Jour de colère, huile sur toile, 1975

 

Par Gabriel Sarraute

Une vocation de peintre, c’est comme une graine qui poussera si elle a assez de force en elle et si elle trouve, n’importe où, dans un champ ou sur un toit, la terre nécessaire.
Jean Camberoque, carcassonnais, a commencé à peindre à vingt-deux ans. Il a commencé sans Maître et en province. Mais il s’est acharné à son œuvre avec une sorte d’espoir désespéré et maintenant son nom commence à être connu au loin.

C’est un coloriste né et il est arrivé à créer des harmonies avec des couleurs de contrevents, avec les sept couleurs du prisme non humanisées. Avec des tons stridents, il est parvenu à composer des ensembles assourdis.
C’est un dessinateur. Longtemps, il a, d’après nature, tracé des figures en mouvement, des danseuses, des animaux en liberté. Il a fait des bois gravés, où la plus légère erreur apparaît et il est capable de faire des dessins très stricts même quand il préfère une facture plus libre.
Céramiste – et il pense à juste titre que la céramique n’est pas un « art mineur » -, il a réalisé de grands ensembles. Pour les réussir, comme pour réussir un plat, un vase, une plaque, il faut de la décision, du coup d’œil, une conception juste de la composition colorée, de la composition en valeurs et en lignes générales et surtout la prévision de ce que donneront les oxydes quand la terre sortira du four.

Camberoque a fréquenté la chambre noire du poète Joë Bousquet qui a écrit la préface de plusieurs de ses expositions et dont il a illustré Le Meneur de Lune. Le surréalisme a eu quelques influences sur lui, avec Hans Bellmer, mais il ne s’y est pas arrêté. Il n’est pas abstrait bien que Charles-Pierre Bru, son ami, lui ait dédié son Esthétique de L’Abstraction.
Ses paysages – sans personnages – , vues de ports, d’étangs, de bois,sont austères et fort loin de l’impressionnisme. Ses Portraits sont avant tout des tableaux. Ses natures mortes sont pour lui des occasions d’établir des harmonies. Enfin, il a abordé en céramique, de grandes scènes à sujet et il n’a pas été écrasé par le sujet.

Il pense que notre style est fait de nos limites, qu’il y eu des époques où certains peintres universels n’ont pas eu de limites et ont eu pourtant un style. Il est d’avis que « l’avenir est à celui qui aura le courage et la grandeur de s’effacer devant l’œuvre et qui tentera d’être aussi impersonnel que possible ».

Retenez donc ce nom : Jean Camberoque.
Il est de ceux que vous êtes appelés à relire.
Texte écrit par Gabriel Sarraute dans les années 1960-65




JeanCamberoque

30062007

 

Les bergers de Eysies

Les bergers des Eysies 1961

Le poète Joe Bousquet a écrit à son ami peintre René Magritte au sujet de Jean Camberoque …JeanCamberoque dans Ce qu'on a ecrit sur lui pdf lettredejoebousquetrenmagritte.pdf







Catz - Artiste peintre |
LE MINCHA |
Nicole LE MEUR, Artiste Pei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie paola art
| Galerija10m2.sarajevo
| zeloner